rencontres-cuisine-sante

Quels sont les traitements utilisés dans l’agriculture biologique ?

L’agriculture biologique est une norme de production qui s’est imposée peu à peu et est légiférée. Elle a pour but la production de consommables naturels et la conservation du sol. Si l’agriculture conventionnelle joue sur le déploiement des intrants, l’agriculture biologique privilégie l’usage de composants non-génétiques.

Agriculture bio contre la production intensive

En principe, l’agriculture biologique est contre toute production intensive. Elle se concentre ainsi sur la qualité que sur la quantité. Dans ce cadre, l’exploitation abusive de la terre y est défendue, car elle ne respecte pas la nature. A la place, les défendeurs du bio appliquent l’assolement empêchant l’appauvrissement du sol. En addiction avec la rotation de plantation, la technique du bio permet de conserver les nutriments des denrées sur le long terme.

En ce qui concerne les bêtes d’élevage, le sur pâturage est aussi prohibé. En effet, cette méthode ne suit pas les normes régissant l’agriculture bio. Elle se penche uniquement sur le côté financier sans pour autant se focaliser sur la santé spécifique de chaque espèce. Donc, pour leur bien-être, les animaux ne doivent pas rester encastrés dans un environnement clos. Ils ont droit à des espaces plein air à plusieurs reprises tout au long du période d’élevage.

Agriculture bio signifie non-utilisation de produits chimiques

L’agriculture bio repose sur la non-utilisation de produits artificiel. Le déploiement d’herbicides ou minéraux azotés est interdit dans cette technique soucieuse de l’environnement. Aucun agent d’origine chimique ne doit intervenir durant le processus, que ce soit pour les plantations que pour les animaux d’élevage.

Cependant, il convient de noter que, faire usage de pesticide dite « bio » est une pratique courante en agriculture bio. L’utilisation de « spinosad » (insecticide) est en effet règlementée par la loi. Bien que ce dernier n’engendre pas d’effet négatif sur les plantes, il représente pourtant un réel danger pour les polinisateurs (abeilles, papillons…).

Agriculture bio et restriction des OGM

Les OGM ou Organisme Génétiquement Modifiés n’entrent pas dans le cadre d’une production agricole. Cela concerne tous les bêtes de pâture issus de clonage ou de multiplication cellulaire. Ce qui signifie, le procédé de transfert d’embryons est défendu en agriculture bio. Il en est de même pour l’utilisation d’hormone de croissance. Par contre, le déploiement d’antibiotique sera légal lorsque les sujets font face à des dangers de maladies.

En agriculture bio, le renforcement de l’immunité des bêtes d’élevage et des plantes se font uniquement de manière naturelle (plantation des espèces résistantes aux virus, utilisation de produits non transformés pour l’alimentation des animaux).

Quitter la version mobile