rencontres-cuisine-sante

La phytothérapie peut-elle être utilisée pour traiter les troubles gastro-intestinaux ?

Le système gastro-intestinal tient un rôle essentiel dans le fonctionnement du corps humain, principalement dans l’absorption de nutriments essentiels. Aussi, le moindre dysfonctionnement dans cette partie de l’anatomie occasionne un véritable inconfort et porte préjudice à la santé générale de l’individu. Pour soigner les troubles gastro-intestinaux, il existe une alternative aux médicaments de la médecine traditionnelle : la thérapie par les plantes, ou plus précisément, la phytothérapie.

Quelles plantes pour soigner ses troubles gastro-intestinaux ? 

A l’instar des médicaments pharmaceutiques, chaque plante médicinale dispose de caractéristiques propres qui fait d’elle le remède idéal pour tel ou tel problème digestif. La gentiane et la cardamome sont par exemple les plus indiquées en cas de douleurs d’estomac. La réglisse, le curcuma et l’achillée millefeuille sont quant à eux, d’excellents anti-inflammatoires et antibiotiques. Ils peuvent de ce fait servir à traiter les crampes intestinales et la gastrite.

Si vous êtes atteint de constipation, sachez que les feuilles d’artichaut, la myrtille commune et le pissenlit contribuent grandement à l’amélioration du transit intestinal. Pour ceux qui souffrent de ballonnements et d’aigreur stomachique, le basilic leur est recommandé. Sans oublier l’aigremoine eupatoire et le noyer qui constituent des plantes efficaces de phytothérapie pour troubles gastro-intestinaux, dans la mesure où elles apaisent les diarrhées et autres maladies biliaires. 

Traiter ses troubles digestifs avec la phytothérapie : mode d’emploi 

En général, les plantes pour traiter les maux sont préparées en tisane. Bien que la phytothérapie dans le traitement de troubles gastro-intestinaux constitue une médecine douce, les posologies doivent être correctement respectées. Pour traiter des ballonnements ou une colique par exemple, il ne faut pas dépasser les deux cuillères à café, trois fois par jour de tisane appropriée.

De même, la durée du traitement ne doit pas excéder au maximum indiqué car ce sont les reins qui en paieront le prix. Tout comme en médecine conventionnelle, il existe des contre-indications en phytothérapie. Aussi, les enfants de moins de 3 ans ainsi que les femmes enceintes et allaitantes doivent minutieusement sélectionner leur traitement car certaines plantes sont trop puissantes pour les, fœtus, nourrissons et les tout-petits.

Soigner ses problèmes gastriques par la phytothérapie : les avantages 

Par rapport à l’utilisation de produits pharmaceutiques, le recours à la phytothérapie pour traiter les troubles gastro-intestinaux présente des avantages indéniables. Les médicaments conventionnels contenant des compositions chimiques, leur prise est parfois susceptible de provoquer des effets indésirables que l’on ne retrouve pas en phytothérapie.

Par ailleurs, le plus de la phytothérapie est qu’elle permet un traitement tout à fait personnalisé, en fonction de l’état physique et du problème du patient. En effet, il est possible sur avis d’un pharmacien ou d’un médecin spécialisé en phytothérapie de mélanger plusieurs plantes afin d’avoir des résultats plus rapides et plus optimaux.

Quitter la version mobile