rencontres-cuisine-sante

La phytothérapie peut-elle être utilisée pour traiter la maladie d’Alzheimer ?

Selon les statistiques établies récemment, 90 % de la population est atteinte de la maladie d’Alzheimer. C’était dans les années 1906, une démence sénile qui range presque la moitié des personnes atteignant l’âge de la soixantaine, que cette maladie a été découverte par le fameux médecin Aloïs Alzheimer. Malgré qu’elle était considérée comme maladie incurable, les recherches ont tout de même porté leur fruit, et ce, par le recours à la médecine douce telle que la phytothérapie. 

La phytothérapie peut-elle être utilisée pour traiter la maladie d’Alzheimer ?

La lutte contre la maladie d’Alzheimer, dont souffrent les personnes seniors, est devenue le centre de préoccupation de tous, un véritable enjeu dans le domaine de la santé. Il s’avère que la phytothérapie soit la meilleure alternative pour y remédier. Un traitement invasif tel qu’il soit, ce type de médecine douce a connu de grands succès au fil du temps. Connus pour ses différentes vertus pour le bien-être des seniors, les tests effectués sur 3,4 de ces derniers ont su faire ses preuves. En effet, il s’agit d’une médecine non-conventionnelle utilisée pour traiter les maladies d’Alzheimer. La phytothérapie consiste à prévenir et à traiter les maladies impactant les mémoires des personnes âgées via des extraits de plantes médicinales. Dans un premier temps, le patient va faire l’objet d’un bilan général. Dans un second temps, le phytothérapeute va ensuite lui prescrire diverses plantes médicinales, par application locale ou en gélule en tenant compte de l’état de santé du patient. 

La phytothérapie pour prévenir la maladie d’Alzheimer : quels sont ses avantages ?

Les effets curatifs de la médecine douce via l’utilisation des plantes n’ont pas de secret pour tous, et ce, depuis toujours. Il s’agit de la phytothérapie. Du point de vue scientifique, les recherches effectuées ont même démontré son efficacité sur le traitement de la maladie d’Alzheimer. Celle-ci ne demeure pas seulement un remède traditionnel utilisé par les anciens, mais bien plus que cela pour le bien-être des seniors. Comme il s’agit d’un traitement purement naturel par l’utilisation des plantes, les effets indésirables n’ont pas de place. Le principal atout de la phytothérapie réside dans son efficacité, car les résultats sont immédiats.

La phytothérapie et l’Alzheimer : quels produits naturels utiliser ? 

Diverses plantes sont utilisées dans le cadre du traitement d’Alzheimer, notamment via la phytothérapie. Il y a tout d’abord le Ginkgo biloba, une plante servant à stimuler la mémoire des seniors. Ses effets peuvent être bénéfiques ou nuisibles en cas de surdosage . En effet, le surdosage peut, par exemple, causer des troubles digestifs, voire des hémorragies chez le patient. C’est la raison pour laquelle cette plante requiert la validation d’un médecin. On a également l’huperzine, le safran, la poudre de myrtille. Cette dernière permet d’améliorer sa capacité cérébrale dont le traitement peut aller jusqu’à 4 mois.

Quitter la version mobile