rencontres-cuisine-sante

Comment est fabriquée l’huile d’olive pressée à froid ?

La pression à froid est un procédé doux qui permet d’extraire de l’huile d’olive sans traitement chimique ou thermique. Vous n’aurez ensuite qu’à faire la filtration et la mise en bouteille de l’huile sans recourir à un raffinage supplémentaire. Avec un pressage à froid, il est essentiel de bien choisir la matière première que vous allez utiliser. Découvrez dans cet article, les étapes importantes de la fabrication d’huile d’olive pressée à froid.

Huile pressée à froid : c’est quoi ?

Les huiles d’olives pressées à froid ont tendance à avoir des goûts très prononcés. Cette méthode d’extraction de l’huile permet également de conserver les vitamines liposolubles contenues dans l’olive. Naturellement, l’huile pressée à froid est nettement plus chère que l’huile qui a subi un raffinage. Néanmoins, elle a aussi la caractéristique d’être plus périssable après ouverture que de l’huile raffinée. En effet, vous devez terminer l’huile dans les quatre à six semaines qui ont suivi l’ouverture du contenant de l’huile. Par conséquent, les bidons et les bouteilles se conservent fermés à l’abri de la lumière. L’huile pressée à froid est principalement utilisée dans les mets froids et pour apporter du parfum au plat chaud et aux desserts.

Les deux premières étapes du pressage à froid de l’huile d’olive

La première étape consiste à l’effeuillage et le nettoyage des olives. Pour ce faire, elles seront emmenées au moulin. Pour le nettoyage, les olives vont subir des jets d’eau qui vont éliminer la poussière. Puis, elles seront passées dans des hottes qui vont aspirer les trémies et les feuilles qui les retiennent. Sachez en effet que l’effeuillage est essentiel pour préserver l’arôme du fruit. La deuxième étape consiste à broyer les olives avec leurs noyaux. Après le nettoyage, les olives passent directement à la broyeuse. Le noyau est aussi pressé car en eux se trouve l’acide qui permet une meilleure conservation de l’huile. Il est question de pression à froid puisque la température ne doit pas dépasser 27 °C pendant le malaxage de la pâte d’olive. Cette étape dure entre trente à quarante minutes.

Les deux dernières étapes

Une fois le malaxage terminé, la pâte est mise dans un décanteur. Le but de cette opération est de séparer le solide et le liquide. Bien évidemment, c’est le liquide qui sera récupéré et la partie solide servira de compost. Le liquide sera de nouveau nettoyé à l’aide d’un tamis vibrant et le tout sera placé ensuite dans un réservoir cylindrique. La dernière étape est l’extraction proprement dite. Cette étape se fait dans une centrifugeuse. Cette dernière permet de faire la séparation de l’huile, l’eau et les matières organiques qui y sont présentes. Une fois cette étape achevée, l’huile peut être consommée. D’une manière générale, il faut environ cinq kilos d’olive pour avoir un litre d’huile. 

Quitter la version mobile