rencontres-cuisine-sante

Comment est certifiée une culture biologique ?

La réglementation sur la culture biologique impose le contrôle et la certification à toute entreprise ou agriculteur souhaitant faire figurer cette référence sur la publicité de produits, la vente ou l’étiquetage. La certification constitue notamment un moyen de garantir qu’un produit a été fabriqué selon les processus énumérés dans le cahier des charges exigé pour l’agriculture biologique.

Qu’est-ce qu’une culture biologique ?

Une culture est dite biologique lorsque les processus de sa production ont été confirmés par un organisme certificateur comme conforme au règlement de l’agriculture biologique. Un logo bio permet l’étiquetage des produits afin que les consommateurs puissent les identifier facilement. Le mode de production biologique, le savoir-faire d’un terroir et l’origine du produit sont garantis par le logo officiel qui certifie la culture biologique. De plus, elle met en avant le respect de la biodiversité et de l’environnement. Par ailleurs, elle assure une culture sans nanomatériaux et produits chimiques de synthèse. Des règlements européens définissent notamment le cahier de charge de l’agriculture biologique.

Comment est attribuée la certification de l’agriculture biologique ?

Lorsque les étapes du contrôle obligatoire ont été passées efficacement par un agriculteur, la certification agriculture biologique est attribuée aux produits issus de sa culture, comme ceux de La Vie Claire. Des critères spécifiques sont à respecter pour bénéficier de ce label agriculture biologique. Ainsi, certains produits et intrants agricoles sont prohibés pour les plantations comme les OGM, les engrais azotés chimiques et les pesticides de synthèse. A la place, il faut privilégier le recyclage de matières organiques. De plus, il convient de favoriser le développement et la préservation naturelle de la fertilité des sols. Tout au long de l’année, il faut effectuer des rotations de cultures. Il faut maintenir la biodiversité et respecter les cycles naturels.

Quelles sont les démarches de certification d’une culture biologique ?

La première étape de la certification d’une culture biologique consiste à faire appel à un organisme certificateur. Cette étape permet de s’informer sur les engagements à respecter et de lancer sa demande. Ensuite, il faut signer un engagement contractuel avec la structure de certification. Dès le démarrage de la conversion à la culture biologique, un audit est réalisé. Par ailleurs, afin de vérifier le respect du cahier de charges, un audit annuel est effectué. Un chargé de certification étudie par la suite le rapport de chaque audit. L’obtention du certificat bio permet de valider la certification de la culture biologique. Enfin, les produits pourront être commercialisés sous le label de l’agriculture biologique.

Quitter la version mobile